Collectif des Mal-Logés en Colère ! : Archives

Avertir le modérateur

vendredi, 03 octobre 2008

Les mal-logés occupent DEXIA : "Rendez nous l'argent du logement !"

Une centaine de mal logés a occupés jeudi 2 octobre le siège de Dexia, 1, passerelle des Reflets à la Défense jusqu'en milieu de soirée.

Communiqué :

 

                                             OCCUPATION DU SIEGE DE DEXIA:  Rendez nous l'argent du logement !

 

dexia.jpgLe collectif Mal Logés en Colère occupe aujourd'hui le siège de Dexia , à La Défense pour exiger que l'argent du logement social revienne au logement social.Moins de quarante huit heures après avoir utilisé les fonds de la Caisse des Dépôts et Consignations, financeur principal du logement social,  pour renflouer Dexia, le gouvernement vient de confirmer la poursuite du pillage de l'argent du logement pour alimenter les banques privées,notamment en utilisant les excédents du livret A,  et l'achat de logements aux promoteurs sans aucune garantie sur les conditions de location ou de vente de ces logements
 
Si tous les journaux ont fait les gros titres sur l'effondrement de Dexia, et sur l'octroi de 3 milliards d'euros à la banque par la Caisse des Dépôts et Consignations, personne, ni au gouvernement, ni chez Dexia n'a expliqué ce qu'est exactement cette banque, son histoire et son rôle dans la destruction du logement social à bas prix.
Jusque dans les années 80, Dexia s'appelait CLP, une filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, le principal financeur public du logement social, alimenté par des fonds publics. Le CLP servait directement à financer la construction de HLM, par des prêts accordés aux bailleurs sociaux et aux collectivités locales. C'était la possibilité d'intervenir concrètement sur le type de logements construits, son nombre.
 
Puis CLP a été privatisé et est devenu Dexia. Et  bien sûr les priorités ont changé : il ne s'agissait plus de répondre aux besoins en matière de logement à bas prix pour les personnes à revenus modestes ou très modestes, mais de faire de l'argent.
 
Dexia , aujourd'hui accorde des prêts essentiellement pour deux types de logement : les PLS , les logements sociaux les plus chers, inaccessibles aux pauvres et dont le loyer est beaucoup plus élevé que le vrai logement social, et du logement intermédiaire , c'est-à-dire réservé aux classes moyennes supérieures. Elle propose aussi aux bailleurs sociaux des prêts pour construire des logements en location vente, c'est-à-dire des logements qui peuvent bénéficier de fonds publics mais reviendront finalement dans le secteur privé.
 
Dexia fait donc partie des banques qui influencent la politique de logement public, dans le sens d'une raréfaction du logement bon marché, elle compte parmi les responsables de la crise du logement.
 
Aujourd'hui, la Caisse des Dépôts et Consignations , et l'Etat à travers elle investissent donc des milliards d'euros qui auraient pu servir au logement social pour un organisme dont la privatisation a déjà entrainé la baisse des vrais logements sociaux mis sur le marché.A titre de comparaison, les 3 milliards d'euros accordés à Dexia représentent la moitié des prêts à la construction de logements sociaux, toutes catégories confondues en 2006. Ces 3 milliards d'euros sont à mettre en lien avec les 452 misérables millions d'euros accordés par l'Etat au financement de nouveaux logements en 2006.
 
Mais Dexia, est aussi une banque qui participe à la privatisation de l'immobilier de l'Etat : elle est depuis l'année dernière actionnaire majoritaire d'Eterximmo une filiale du bailleur social contrôlé par la Caisse des Dépôts et Consignations, la SNI, société nationale immobilière. Au lieu de construire du logement et d'utiliser l'argent dégagé par la vente des biens immobiliers de l'Etat pour ce faire, la SNI s'associe avec Dexia pour créer une société chargée d'externaliser les biens immobiliers de l'Etat, Que vient faire le bailleur social de la Caisse des Dépôts et Consignations, déjà incapable de répondre aux besoins en matière de logement dans cette société aux côtés de Dexia ?
 
A chacune de nos actions, de nos manifestations, les représentants de l'Etat et de la SNI nous tiennent toujours le même discours : la situation économique est difficile, le logement social ne sort pas de terre par magie, le financement c'est très compliqué et très long, les banques ne prêtent qu'aux riches….
 
En vingt quatre heures, les actionnaires de Dexia qui ont fait du fric pendant des années grâce à la privatisation d'un outil au départ dédié à la construction de vrais logements sociaux, ont obtenu des milliards d'euros d'argent public , pendant qu'il nous faut attendre des années, lutter comme des chiens pour obtenir le minimum, un vrai logement.
 
Dexia a donc des comptes à nous rendre !
 
Collectif Mal Logés en Colère

18:36 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : dexia, logement, hlm, caisse des dépots et consignation, sni | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu