web analytics

Avertir le modérateur

« Les mal-logés occupent DEXIA : "Rendez nous l'argent du logement !" | Page d'accueil | A Pantin, place aux banquiers, dehors les mal logés »

mercredi, 19 novembre 2008

Les mal logés occupent ICF- La Sablière

Le collectif Mal Logés en Colère a occupé  14 Novembre 2008 le bailleur social ICF Sablière 24, rue Paradis dans le 10ème arrondissement de Paris. Une centaine de mal-logés du collectif ont investi les locaux de cette société HLM, pendant plusieurs heures.

Cette action s'inscrit dans une campagne de pression sur les bailleurs sociaux : au mois d'octobre et novembre, nous avons occupé le siège d'Efidis, celui du Logement Français et celui de la SEMIDEP.

Comme le gouvernement, les bailleurs se réfugient derrière l'écran de fumée de la Loi DALO pour masquer la réalité : derrière la prétendue avancée constituée par cette loi, la politique de construction mais aussi d'attribution des logements sociaux n'a absolument pas changé.

La loi DALO instaure un tri scandaleux dans les demandeurs de logements, dont beaucoup sont déclarés non prioritaires par les commissions de médiation franciliennes ( 33 pour cent de dossiers rejetés à Paris, plus de 40 pour cent dans d'autres départements d'Ile de France). En effet les deux critères principaux l' « urgence » et le caractère « prioritaire » de la demande laissent la place aux interprétations les plus sévères d'autant plus que la charge de la preuve incombe au mal logé.

 

Les dossiers jugés « non prioritaires » par la commission sont écartés des propositions du contingent préfectoral : reste les appartements du un pour cent, de plus en plus inaccessibles, notamment aux travailleurs précaires, et les appartements librement attribués par les bailleurs qui se gardent bien de prendre les candidatures aux revenus trop modestes à leurs goûts.

Et pour ceux qui sont jugés « prioritaires », le résultat n'est dans l'immense majorité des cas pas différent. La loi DALO instaure trois candidatures pour chaque logement. Par conséquent les mal logés qui reçoivent des propositions sont certes plus nombreux qu'auparavant.

Mais la désillusion est encore plus grande, car pour deux familles sur trois, c'est évidemment un refus. Et de fait, dans ces commissions, les bailleurs imposent leurs critères habituels, notamment un revenu le plus élevé possible.

 

Ainsi, dans notre collectif, les propositions d'ICF se sont toutes soldées par un refus, malgré l'urgence reconnue de la situation.

Pourtant ICF a racheté plus de deux mille logements à la SAGI, société de la Ville de Paris.

Mais comme la plupart des bailleurs, ICF consacre une bonne part de ses nouvelles constructions à l'accession à la propriété, inaccessible aux classes populaires en région parisienne, surtout en ces périodes de restriction du crédit généralisée, et de baisse des revenus.

Le nombre de logements vraiment sociaux ( PLA-I et certains PLUS ) ne correspondent en rien aux besoins.

Que le droit au logement soit inscrit dans le marbre de la loi DALO ne change donc rien, aucun juge n'est en mesure d'attribuer des logements.

De toute façon, entre les barrages de la commission de médiation, et celui de l'accès au tribunal, peu nombreux seront les mal logés qui arriveront au terme de la procédure. De plus, les bailleurs ne sont absolument pas concernés par les obligations de la loi DALO, ni sur le contingent un pour cent, ni sur leurs contingents propres. Et celle-ci ne les empêche pas de toute façon de faire le tri et de ne répondre que marginalement à la demande, par le seul biais du contingent préfectoral, un peu plus de 2000 logements par an sur Paris, par exemple.

 

Les mal logés n'ont donc rien à attendre ni de la loi DALO, et seule la pression collective peut amener les bailleurs comme le gouvernement et les communes à accroitre l'offre en fonction des besoins réels.

 

UN LOGEMENT POUR TOUS MAINTENANT

23:53 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : bailleur social, mal logés, hlm, icf-la sablière, dalo, logement | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu