web analytics

Avertir le modérateur

« Pantin: le maire décrète le bannissement de 4000 habitants | Page d'accueil | 19ème arrondissement: les élus veulent bien visiter les bâtiments mais pas traiter les problèmes des habitants »

lundi, 02 mars 2009

Occupation d'Icade: rendez nous nos logements sociaux !

 

 

Les Mal Logés en Colère ont occupé vendredi 28 février le Pôle Logement d’ICADE, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, dans le parc du Millénaire ( 75019) pour exiger l’arrêt immédiat des ventes de logements sociaux par cette société majoritairement détenue par l’Etat, et l’affectation immédiate des bénéfices d’Icade au financement de nouveaux HLM.

 

Face à l’échec flagrant de la loi DALO, la Ministre du Logement ose dire qu « il était évident que l’Etat ne pourrait faire face à son obligation de relogement les premières années ».

 

Lot de consolation ? Les mal logés, même reconnus prioritaires n’auront donc qu’à attendre, mais l’Etat versera 10 à vingt euros par jour par mal logé non relogé !

 

Dans le même temps, ICADE annonce la vente de tout son patrimoine social d’ici la fin 2009, « notamment »  aux bailleurs sociaux, ce qui signifie qu’une partie ira au privé. 34 000 HLM sont mis en vente, leurs locataires soumis à des doublements, des triplements de loyer, comme ça a déjà été le cas, obligés de partir, et de rejoindre les files d’attente des demandeurs de logement.

 

ICADE ose rappeler que les bailleurs sociaux ont la possibilité de racheter ces logements, …au prix du marché. Des logements qui ont été construits avec l’argent public devraient donc être rachetés avec de l’argent public pour rester des logements sociaux !

 

L’Etat compte dégager au moins huit cent millions d’euros des ventes annoncées. Mais ces sommes serviront à combler le vide sidéral des caisses après les cadeaux aux banques. Icade annonce d’ailleurs que l’ensemble de ses bénéfices devrait revenir au Fonds Stratégique d’Investissement dont l’objectif est de financer des entreprises privées, soi disant pour leur permettre de faire face à la crise financière.

 

Bref, tant pis pour la crise du logement, tant pis pour les millions de mal logés qui survivent dans les pires conditions, la bonne santé des banques et des entreprises vaut bien quelques centaines de morts dans la rue chaque année, et l’enfer du mal logement pour tous ceux qui n’ont pas d’autre recours que le logement social qui disparaît.

 

Locataires d’Icade ou mal logés en attente, nous refusons de voir ces logements vendus, nous refusons qu’Icade engrange l’argent public qui permettrait d’en construire d’autres.

 

Nous exigeons que ces 34 000 logements restent dans le parc social au même niveau de loyer

Nous exigeons que l’intégralité des bénéfices d’Icade, promoteur et spéculateur public revienne au financement de nouveaux logements

 

Des logements pour tous, tout de suite !

23:43 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : icade, logement social, vente, loyers, caisse des dépôts, mal logés | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu