web analytics

Avertir le modérateur

« RIVP ; une inauguration perturbée | Page d'accueil | VIDEO : Les Mal-logés en Colère "s'invitent" chez Benoist Apparu »

vendredi, 13 novembre 2009

Les Mal-logés en Colère au Secrétariat d'Etat au Logement

apparu.jpgASSEZ DE REFERENTS, NOUS VOULONS DES LOGEMENTS !

 

Le Collectif des Mal Logés en Colère s’invite aujourd’hui au secrétariat d’Etat au Logement, afin d’informer Mr Besnoist APPARU de nos besoins réels, qu’il ne connaît manifestement pas.

Nous entendons ainsi réagir à la principale mesure annoncée comme une nouveauté par Mr Apparu : le suivi par un « référent », de chaque sans abri.

 

De qui se moque-t-on ?

 

Actuellement parmi les millions de mal logés que compte ce pays, même ceux qui ont accompli l’exploit d’obtenir un label DALO sont une large minorité à se voir proposer un logement social.

 

Et pourtant pour obtenir ce label, il faut avoir passé d’abord l’épreuve du tri entre les mal logés instauré par des critères légaux de priorité et d’urgence très restrictifs : trois ans de titre de séjour, la reconnaissance de l’indécence du logement dont les mal logés doivent apporter eux même la preuve. Il s’agit ensuite d’avoir pu monter un  dossier complexe, chose difficile lorsqu’on est en situation d’urgence et dépourvu même d’un hébergement stable.

 

Et pourtant, deux ans après le vote de la loi même le label DALO n’est au final, qu’un dossier de plus rempli pour rien pour la majorité des concernées.

En quoi un « référent » personnel changerait-il quoi que ce soit ? L’immense majorité des mal logés sont suivis par des travailleurs sociaux, et de longue date : et cela ne change absolument rien à leur problème de logement, car ces travailleurs sociaux ne peuvent que constater la pénurie de HLM, comme les mal logés. A l’heure actuelle, à Paris, notamment, ils ne sont même plus en mesure de trouver ne serait-ce qu’un hébergement d’urgence.

 

Comme souvent, il s’agit donc surtout d’individualiser nos problèmes, voire de rendre les mal logés et les SDF responsables de leur situation.

 

Les hivers précédents, le gouvernement avait pris l’habitude de justifier les morts de la rue, notamment par le fait que les SDF refusaient les hébergements d’urgence, en réalité des dortoirs insalubres ouverts six heures sur vingt quatre.

Cet hiver aurons nous droit à l’argument « On ne peut rien faire pour ceux qui refusent un suivi régulier et personnalisé » ?

 

Collectivement, nous sommes venus rappeler à Mr Apparu, comment l’on fabrique les SDF : tout simplement en laissant la situation des millions de mal logés se dégrader jusqu’au jour ou le taudis est fermé, ou l’on ne peut plus payer un loyer trop cher, ou les proches ne peuvent plus nous héberger dans un logement trop petit. Jusqu’au jour ou le propriétaire vend son logement, jusqu’au jour ou l’ on a dépassé la durée autorisée dans le même foyer.

 

Les SDF sont des mal logés comme les autres, comme les autres, ce dont ils ont besoin pour résoudre le problème qui crée tous les autres, c’est d’abord d’un logement social.

 

RELOGEZ MAINTENANT !

Voir sur le même sujet : Les Mal-Logés s'invitent aux Etats Généraux des SDF

Des Mal-logés interpellent Benoist Apparu : occupation de l'EPF

Martin Hirsch interpellé par les Mal-logés en Colère

14:15 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : dalo, apparu, mal-logés, sdf, hebergements | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu