web analytics

Avertir le modérateur

« UNPI: nouvelle provocation sur les chiffres du mal-logement | Page d'accueil | Paris Habitat: le compte n'est pas bon pour les mal-logés »

jeudi, 17 février 2011

Rapport de la Cour des Comptes : une centaine de mal-logés manifestent devant le siège de Paris Habitat.

Ce matin, suite à la publication du Rapport de la Cour des Comptes , une centaine de demandeurs de HLM du collectif des MalLogés en Colère a manifesté devant le siège social du premier bailleur parisien, pendant plusieurs heures.

La direction « en réunion » n’a pas souhaité nous recevoir et a préféré faire déployer un dispositif de police devant ses portes.

Il faut dire qu’il aurait été difficile de trouver les arguments pour nous répondre, sur ce que la Cour des Comptes appelle des « défaillances difficilement compréhensibles », concernant le nouveau siège social inauguré en grande pompe en 2009. « Défaillances » qui on abouti à un cout total de 139 millions d’euros pour un bâtiment qui ne peut même pas accueillir toutes les activités du bailleur, ce qui a rendu nécessaire la location de nouveaux bureaux à 5 mn du siège !

Dès les début du projet, notre collectif avait mené de nombreuses actions de protestation contre cette opération pharaonique totalement absurde, puisque l’ancien siège se situait non loin de celui-ci : à l’époque, la direction de Paris Habitat prétendait que la vente de l’ancien siège permettrait de dégager des excédents pour la construction de nouveaux logements, à la finale, il a fallu puiser sur les fonds propres du bailleur ! On nous avançait aussi l’argument « écologique », il s’avère que les charges de chauffage et d’électricité sont deux fois plus importantes qu’avant !

En octobre 2009, suite à une occupation, nous avions été reçus par Mr Romano , de la direction générale : celui-ci avait balayé nos demandes d’explication suite à la publication d’un rapport de la Cour Régionale des Comptes qui pointait déjà ces défaillances. Selon ses dires, ce rapport émanait d’une instance « mineure » , et ne signifiait rien.

Aujourd’hui, c’est la Cour des Comptes nationale qui renchérit dans le même sens, et arrive aux mêmes conclusions que notre collectif.

Ou va Paris Habitat ? Comment le premier bailleur social parisien , qui avait des fonds propres importants il y a encore cinq ans, en est-il venu à voir sa marge de manœuvre totalement réduite pour la construction neuve ?

A l’instar de l’affaire du siège, la politique menée dans d’autres domaines pose clairement le problème de l’utilisation des fonds du logement social : rachat d’immeubles quasi-totalement occupés dans les quartiers les plus chers de la capitale ( notamment ceux de la Caisse des Mines), rachat des ex-logements de la SAGI à des conditions extrêmement défavorables, augmentation des loyers…

Depuis des mois nous organisons de nombreux blocages du siège, pour dénoncer cette politique et pour que Paris Habitat remplisse sa mission première : reloger les demandeurs de logement aux ressources modestes et moyennes.

La politique de la porte fermée pratiquée par la direction générale, manifestement embarassée, ne nous découragera pas .

Paris Habitat, c’est notre argent, c’est nos logements


Paris-Habitat OPH, les mal-logés veulent une autre politique
envoyé par HLMPOURTOUS. - L'info video en direct.

17:12 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : paris-habitat oph, cour des comptes, mal-logement, sru, delanoé | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu