Collectif des Mal-Logés en Colère ! : Archives

Avertir le modérateur

mercredi, 25 janvier 2012

Mairie du 19ème : le logement, c'est maintenant !

roger madec,mal- logement, expulsion, manifestation, immobilier,

La mairie du 19ème arrondissement a été occupée ce matin avant d'être évacuée par d'importantes forces de police: les demandeurs de logement exigeaient des actes immédiats et pas seulement des promesses de la part des élus.


Mairie du 19ème : Le Logement c'est maintenant ! par HLMPOURTOUS

17:14 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : roger madec, mal- logement, expulsion, manifestation, immobilier | | |  Facebook

vendredi, 20 janvier 2012

Mal-logement à Paris 10éme : la colère monte


Une petite centaine de mal-logés ont été évacués aujourd’hui de la mairie du 10ème arrondissement après une occupation qui a duré toute la matinée.
Une nouvelle fois, après une manifestation le 9 décembre , nous sommes venus protester contre les décisions de la mairie , qui est bien loin de faire les efforts nécessaires pour mettre à disposition de nouveaux logements sociaux, dans un arrondissement qui en manque cruellement.

Ce manque d’efforts et de volonté politique s’exprime une nouvelle fois à propos de la restructuration de l’hôpital Lariboisière : alors que des surfaces très importantes vont être libérées, plus de la moitié de ces surfaces, soit 15 000m2 va être vendue au privé par l’Assistance Publique , en accord avec la Ville de Paris, pour faire bureaux et commerces.

Les 14 000 m2 restants ne comporteront que 50% de logements sociaux, le reste sera du logement construit par des promoteurs et naturellement inaccessible aux salariés et aux ménages modestes.
Il est inacceptable , alors que le manque de foncier disponible est prétexté en permanence par les élus, que des terrains publics basculent dans le privé. Le conseil d’administration de l’AP-HP dont les élus de la Ville font partie justifient les ventes par la nécessité de financer la restructuration de l’hôpital…

Bref, sacrifier l’accès à la santé ou celui à un logement décent, voilà la seule alternative proposée !

Les milliers de mal-logés du 10ème arrondissement , comme les 126 000 demandeurs de logement parisien ne peuvent évidemment s’en satisfaire.

UN LOGEMENT POUR TOUS MAINTENANT


mal-logement à Paris 10éme : la colère monte ! par HLMPOURTOUS

17:48 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : rémi ferraud, mairie du 10ème, fernand widal | | |  Facebook

jeudi, 12 janvier 2012

Les mal-logés occupent le siège d'Amalia

Le siège d'Amalia, un des principaux collecteurs du 1% Logement a été occupé pendant plusieurs heures ce matin par une centaine de mal-logés .

Le 18 novembre, lors d'une intervention du collectif à un colloque organisé par Amalia et la vice présidente de l'USH et sénatrice Marie Noelle Lienemann, celle-ci et le président d'Amalia s'étaient engagés à recevoir le collectif.

Finalement, Mme Lienemann n'était pas présente au rendez-vous convenu, et le président d'Amalia après s'être engagé à une seconde rencontre, n'a pas donné suite.

Manifestement, les responsables politiques ou institutionnels en charge du logement social peinent à comprendre l'urgence de la situation: nous sommes donc venus nombreux à Amalia pour leur rappeler que les mal_logés n'ont plus le temps d'attendre qu'on veuille bien se préoccuper de leur sort.

Devant notre nombre et notre détermination, un rendez-vous avec Mme Lienemann et le président d'Amalia a été fixé pour lundi: nous en attendons naturellement plus que des déclarations d'intention sur le long terme, qui n'aboutissent jamais, tels les 25% de logements des collecteurs du 1% qui devaient être réservés au contingent préfectoral et dont les mal-logés ne voient pas la couleur.

UN LOGEMENT POUR TOUS MAINTENANT, C'EST POSSIBLE ET C'EST URGENT

Communiqué diffusé sur place ci-dessous :



Mal-logement : Occupation d"Amalia (collecteur 1%) par HLMPOURTOUS

  

LES MAL LOGES AU SIEGE D'AMALIA

Les mal-logés s'invitent aujourd'hui au siège d'Amalia, le 4ème collecteur du 1% patronal au niveau national.

La raison de notre venue est simple : sur le papier, nous devrions profiter de nos cotisations au 1% pour la résolution de nos problèmes de logement et l'obtention d'un logement social.

Parmi les mesures phares annoncées en 2011 , et qui concernent ce secteur, il y avait notamment l'effort en direction des jeunes actifs qui devait conduite à l'attribution et à la mise sur le marché de milliers de logements.

Il y avait aussi, la réservation pour le contingent préfectoral attribué par l'Etat, de 25% du contingent total de logements des collecteurs du 1% : l'application de cette mesure devait permettre l'augmentation du nombre de logements disponibles pour les salariés et populations les plus modestes, mais aussi un accès simplifié à ces logements.

Actuellement en effet, beaucoup de salariés cotisent, mais la complexité du système fait que très peu accèdent réellement à un logement sur la base de ces cotisations : notamment parce que nombre d'entre eux sont précaires et ne restent pas suffisamment longtemps dans la même entreprise pour obtenir quoi que ce soit mais aussi parce que les employeurs ne font souvent aucun effort pour mettre en œuvre ce droit.

Surtout, une grande part des prestations du 1% sont inaccessibles à la majorité des demandeurs de logement social : les logements privés ou de La Foncière Logement, l'accession à la propriété ne concernent pas les salaires équivalents au SMIC ou même un peu supérieurs.

Des mal-logés sont bien contactés par des organismes du 1% dans le cadre des 25% du contingent réservés par la Préfecture : mais de fait, cela ne va jamais au delà de la proposition, les candidatures étant systématiquement rejetées pour « inadaptation » du dossier ou «  insuffisance de revenus », quand le refus est motivé et transmis , ce qui est rarement le cas. La mesure n'est donc pas appliquée sur le terrain.

Nous avions interpellé le président d'Amalia, à l'occasion d'un colloque organisé le 17 novembre à Paris, avec Marie Noelle Linemann , vice présidente de l'UESH. Devant la centaine de mal-logés présent, le président d'Amalia et Mme Lienemann s'étaient engagés à nous recevoir , à nous écouter et à nous soutenir.

Mme Lienemann n'est pas venue au rendez-vous auquel elle s'était engagée. Quant au président d'Amalia, après un premier rendez-vous rapide et l'engagement d'en tenir un second plus construit en ce début janvier, il a décommandé et ne semble pas pressé de nous faire connaître une nouvelle date.

Les mal-logés sont donc de retour aujourd'hui.

Le 1% , c'est notre argent, c'est nos logements !

16:28 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : marie noelle lienemann, amalia, action logement, osica, dalo, ush | | |  Facebook

vendredi, 06 janvier 2012

Balardgone : Des mal-logés occupent le siège d'AXA

AXA et le mal-logement, une belle histoire d'argent :

la compagnie obtient 90 000 m2 pour des bureaux au "Balardgone", pas un m2 pour le logement social

Près d'une centaine de demandeurs de logement ont occupé aujourd'hui l'un des luxueux immeubles d'AXA à La Défense, siège du secteur assurances.
Début juillet , nous nous étions déjà invités au siège, avenue Matignon. La direction d'AXA après nous avoir envoyé les CRS et tenté la carte de la violence, avait finalement reçu le collectif et promis d'être « à l'écoute » de nos revendications, puis nous avait renvoyé vers le bailleur social qu'elle contrôle , Le Logement Français...mais la direction du bailleur , depuis des mois, nous répète ne pas pouvoir faire grand chose , arguant de la situation de « crise », de la baisse des crédits de l'Etat qui ne lui pas permis de mettre plus de 1368 nouveaux logements sociaux sur le marché cette année, dont AUCUN à Paris, et moins d'une centaine en petite couronne ( source : rapport d'activité 2010 Logement Français ).

Pour l'ensemble du logement social francilien, l'investissement de l'Etat se chiffre à 260 millions d'euros en 2011, contre 324 en 2010.

Que sont ces sommes , comparées au profit qu'Axa , premier investisseur immobilier européen réalise , notamment grâce à la cherté des prix, qui jette des millions de mal-logés dans la précarité ? De la menue monnaie : ainsi pour la seule vente de 7 immeubles de bureaux situés dans les quartiers les plus prisés de la capitale à un fonds d'investissement norvégien, AXA a engrangé 720 millions d'euros en 2011 ( source La Tribune 5 juillet 2011).

Sur le projet « du Balardgone », dans le 15ème arrondissement, AXA a obtenu l'espace pour construire 90 000 m2 de nouveaux bureaux : par contre, pas UN seul logement social n'est prévu dans cette immense opération d'aménagement urbain menée par l'Etat : manifestement l'argument du  manque de foncier disponible toujours ressorti par l'Etat pour expliquer le manque de constructions neuves de HLM ne vaut pas pour AXA !

Selon une étude récente faite pour les associations de mal-logés, dans le secteur immobilier, les entreprises ont augmenté leur profit de 90 % en dix ans. Pendant ces même années, nous en sommes arrivés à 8 millions de mal-logés.

Ces profits toujours plus grands, AXA les a optimisés avec des politiques qui raréfient le logement en région parisienne et conduisent à l'augmentation des loyers : qu'il s'agisse des ventes à la découpe dans la fin des années 2000 ou de l'augmentation de son parc de bureaux au détriment de celui du logement.

AXA peut très bien payer pour les dommages collatéraux crées par son activité immobilière et sans se ruiner , au vu de ses profits faramineux : mais bien loin d'augmenter le financement de son bailleur social, en accord avec l'Etat, la compagnie préfère vendre mille logements sociaux par an.

Les mal-logés ne seront pas les dindons de la farce de la prétendue crise du logement : suite à l'occupation ,lundi matin nous serons reçus par le président du Logement Français et un représentant d'Axa.

UN LOGEMENT POUR TOUS MAINTENANT !


Mal-logement : Occupation du siège d'AXA à la... par HLMPOURTOUS

15:22 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : balargone, axa, logement français | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu