web analytics

Avertir le modérateur

« Mairie du 11ème: contre le mal-logement , Patrick Bloche choisit la répression | Page d'accueil | Mal-logement : dans le 11ème comme ailleurs, la répression ne sera pas la solution. »

jeudi, 29 novembre 2012

Quand la mairie du 11ème s'acharne sur les mal-logés: deux militants toujours en garde à vue !

DSCF8109.JPG

Malgré le froid, soixante mal-logés étaient réunies ce matin devant la mairie du 11ème arrondissement en solidarité avec les personnes du collectif interpellées hier après l'évacuation d'une occupation du hall de cette même mairie.

 
Pendant plus de deux heures et malgré une tentative des forces de l'ordre de nous refouler loin de l'entrée de mairie, les mal-logés ont crié sans interruption " Libérez nos camarades, relogez les mal-logés".
 
Etaient brandies, outre les banderoles du collectif, des demandes de logement datant de 1996 pour un simple studio, des quittances de loyer de 1300 euros pour des taudis, des certificats de contamination lourde à l'amiante de logements du privé, des avis de fin de prise en charge d'hébergement, soit la réalité du mal-logement dans le 11ème arrondissement.
 
Comme à chaque manifestation devant ou dans les mairies d'arrondissements, nous avons été rejoints par d'autres mal-logés, tous confrontés aux mêmes galères et aux mêmes fins de non-recevoir des responsables de la Ville de Paris.
 
Du côté de la mairie du 11ème, les directeurs de cabinet et les élus se sont succédés pour observer , de loin, notre manifestation. Nous avons pu constater de visu , et ce alors que nos deux camarades seraient accusés de "violences" envers des agents de sécurité, et qu'on les maintient en garde à vue depuis hier soir, que l'équipe des dits agents de sécurité était exactement la même qu'hier,  au complet. Ceci a évidemment confirmé ce que nous savions déjà, à savoir que l'occupation parfaitement pacifique n'avait pas suscité le moindre dégât matériel ou physique, et qu'il s'agit bien d'une tentative pour décourager les mal-logés en lutte.
 
DSCF8110.JPGMais cela ne risque pas de survenir: après la publication du rapport du comité de suivi du DALO hier, pointant l'inefficacité totale de la loi, avec 30 000 personnes censées être prioritaires parmi les prioritaires et non relogées, la presse annonce aujourd'hui que les prix de l'immobilier ont atteint un nouveau record à Paris ! Comme on le voit les mesures gouvernementales et municipales n'affolent pas les gros investisseurs !
 
L'acharnement dans la criminalisation des mouvements de mal-logés en lutte ne payera donc pas.

D'ores et déjà une nouvelle mobilisation du collectif est prévue demain, pour le relogement de tous et la libération immédiate de nos camarades.

16:28 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu