web analytics

Avertir le modérateur

« Quand la mairie du 11ème s'acharne sur les mal-logés: deux militants toujours en garde à vue ! | Page d'accueil | Occupation d'Unibail: des tours pour les bureaux, la rue pour les mal-logés, ça suffit! »

vendredi, 30 novembre 2012

Mal-logement : dans le 11ème comme ailleurs, la répression ne sera pas la solution.

DSC_0250.JPGMercredi 28 novembre, lors de l'évacuation des occupants mal-logés de la mairie du 11ème arrondissement, deux personnes du collectif étaient interpellées et placées en garde à vue, pour de prétendues violences, sur ordre des élus de la Mairie. 

Jeudi 29 novembre, une nouvelle manifestation s'est tenue devant la mairie du 11ème. Le soir même la garde à vue était reconduite, et les deux personnes transférées au dépôt du Palais de Justice de Paris.

Ce matin, devant le risque de comparution immédiate, soixante mal-logés venaient les soutenir au Palais de Justice. Bloqués à la sortie du métro par un important dispositif de police, ils finirent pas être autorisés à pénétrer à l'intérieur. Finalement, après plusieurs heures, les deux interpellés sont sortis avec un simple rappel à la loi, accueillis par l'ensemble du collectif.

Depuis des semaines, les pouvoirs publics conjuguent effets d'annonce médiatiques et mépris et répression des mal-logés sur le terrain. Pendant que les élus de la Ville de Paris inaugurent à grand bruit vingt misérables nouvelles places d'hébergement, qui fermeront à la fin de l'hiver, la plupart des appels au SAMU Social restent sans réponse.

Pendant que Cecile Duflot promet quelques réquisitions, dont on peut déjà être sûr qu'elles concerneront quelques bâtiments symboliques juste avant Nöel, aucun plan d'urgence massif n'est envisagé. Les bailleurs ont d'ores et déjà annoncé que le budget du logement ne permettra pas le nombre de constructions promis, et encore moins de faire du PLA-I  en nombre, alors que ce type de logements est le seul à être accessible à l'immense majorité des demandeurs de logement.

Mais la colère monte, et la détermination des mal-logés ne fait que se renforcer, comme nous l'avons montré ces deux derniers jours au maire du 11ème qui a voulu nous dissuader de venir à la mairie et qui a eu deux manifestations de mal-logés au lieu d'une en guise de résultat.

Ce même mercredi 28 novembre, la violence était également utilisée contre les mal-logés du DAL venus manifester à la Préfecture, solidarité à eux !

LE MEPRIS ET LA VIOLENCE, CA SUFFIT

LE LOGEMENT C'EST MAINTENANT!

La vidéo de l'occupation du mercredi 28 novembre



La vidéo de la manifestation du lendemain, en réaction à l'arrestation de deux membres du collectif



              Mairie du 11ème: la répression ne fera pas taire... par HLMPOURTOUS

20:28 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : patrick bloche, mairie du 11ème, dalo | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu