web analytics

Avertir le modérateur

jeudi, 20 novembre 2008

Les mal Logés en Colère chez Domaxis

 

 

 

Après EFIDIS, ICF-LA SABLIERE, la SEMIDEP et Le LOGEMENT FRANÇAIS, une centaine de mal logés en colère ont occupé aujourd’hui le siège de DOMAXIS, un autre bailleur « social » très implanté en Ile de France.

 

La loi DALO n’a rien changé : peu de dossiers reconnus prioritaires et encore moins de logements attribués aux foyers modestes, surtout en Ile de France et encore plus dans la petite et moyenne couronne.

 

Le gouvernement ne construit pas assez, les bailleurs non plus, et surtout leurs activités sont de moins en moins tournées vers le logement social à bon marché, accessible à tous.

 

Domaxis, au travers de ses filiales PAX PROGRES PALLAS et LES TROIS VALLEES est un bon exemple de ce délaissement des besoins réels des mal logés.

 

Ainsi, PAX PROGRES PALLAS possède près de 10 000 logements, et en attribue environ 1200 par an sur toute l’Ile de France. Mais elle n’a accepté d’en mettre que 41 dans le dispositif des accords collectifs réservé aux foyers en insalubrité, menacés d’expulsion ou aux revenus très modestes. Trois Vallées affichait l’objectif « ambitieux » de 117 logements, elle n’en a finalement attribué que la moitié.Rien d’étonnant à ce que ce dispositif soit en état de saturation permanente.

 

Et si on regarde les quelques programmes neufs mis sur le marché par le DOMAXIS, on se rend compte que la société a une stratégie simple : les quelques logements bon marchés ( PLUS construits par Trois Vallée se situent en très grande couronne, alors que le programme de Boulogne ne comporte que du PLS, dont les niveaux de loyer conviennent aux classes moyennes. Quand à PAX PROGRES PALLAS, plus « sociale », elle n’aura mis sur le marché qu’une centaine de vrais logements sociaux en petite couronne en 2006 , à peine le tiers en logements très sociaux.

 

Par contre, les initiatives en loyers libres, ou en accession à la propriété foisonnent, alors qu’elles ne correspondent ni au besoin des mal logés franciliens, et ne sont absolument pas du logement social, ce qui devrait être la seule vocation d’un bailleur qui se vante par ailleurs de sa bonne santé financière !

 

Cinquante lois DALO ne changeront rien à la situation des mal logés dans ce contexte, et avec des politiques qui accélèrent la raréfaction du logement social.

UN LOGEMENT POUR TOUS, TOUT DE SUITE

 

UN LOGEMENT POUR TOUS MAINTENANT !

21:21 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : logement social, domaxos, dalo, accesion à la propriété, mal logés | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu