web analytics

Avertir le modérateur

jeudi, 10 janvier 2013

Cecile Duflot annule un déjeuner avec des investisseurs immobiliers et fait évacuer les mal-logés présents

 

2013-01-10 13.05.50.jpgEn 2010, Benoist Apparu, ministre du Logement avait annulé un déjeuner avec des investisseurs immobiliers en raison de la présence d'une centaine de mal-logés venus l'interpeller au restaurant de prestige, le Carré des Feuillants, dans le 1er arrondissement .

Le changement, ce n'est pas maintenant, en tout cas pas vis à vis des mal-logés en lutte qui ont des questions de fond à poser à leur Ministre : Cecile Duflot, qui avait choisi de rencontrer les mêmes investisseurs immobiliers dans le même restaurant gastronomique  a également annulé sa venue au Carré des Feuillants en apprenant que les mal-logés l'attendaient devant la porte. Elle n'a pas hésité à nous laisser en face à face avec les forces de l'ordre qui nous ont évacué de l'entrée du restaurant.

Sans doute les problèmes de fond que nous souhaitions aborder avec elle, sur sa politique, lui ont-ils coupé l'appétit.

Mais les mal-logés ne sont pas seulement là pour faire de la figuration muette lors des visites médiatiques de Mme Duflot dans des hébergements d'urgence.

Mais les mal-logés ne peuvent se contenter de déclarations de bonnes intentions : nous en avons eu tout l'automne sur des réquisitions qui devaient intervenir au plus tard en décembre et qu'on nous annonce maintenant en avril. Nous en avons eu au début de l'hiver, quand il était assuré que personne ne serait à la rue, or des personnes sont mortes dans la rue encore ces derniers jours.

Dès septembre, le Ministère avait fièrement produit à la presse une liste de terrains publics qui allaient être cédés pour faire du logement social : or , rien que sur la liste francilienne, un tiers des adresses sont actuellement occupées par des services de l'Etat, qu'il s'agisse de bâtiments du Ministère de la Défense ou du Ministère des Droits de la Femme, ou alors il s'agit de monuments historiques comme la Halle Freyssinet.

Dès septembre , on nous avait promis des « super PLA-I «  adaptés aux ressources des demandeurs de logement : or, pour le moment, même le nombre de PLA-I programmés dans les nouvelles constructions n'a pas été revu à la hausse, et tous les acteurs du logement s'accordent à dire que l'engagement de 150 000 logements ne peut-être tenu dans les conditions actuelles.

On nous annonçait des réformes fiscales destinées à décourager la spéculation sur les terrains à bâtir en taxant les plus values effectuées sur les ventes, sauf lorsqu'il s'agissait de vendre pour faire du logement social : l'amendement en question a été retoqué par le Conseil Constitutionnel et aucune mesure alternative n'est programmée.

Alors, non les mal-logés ne se contenteront pas de mesurettes prises en grande pompe, de quelques réquisitions, de rallonges budgétaires pour l'hébergement d'urgence quand c'est de logements dont les gens ont besoin.

C'est ce que nous étions venus dire à Mme Duflot : nous sommes désolés que notre détermination lui coupe l'appétit comme elle l'avait coupé à son prédecesseur qu'elle critiquait tant.

Mais nous voulons des actes, une vraie politique de logement social répondant à la demande des millions de mal-logés de ce pays et nous continuerons à aller à la rencontre de notre Ministre pour l'exiger.

UN LOGEMENT POUR TOUS MAINTENANT

Pour la "petite" histoire, si les mal logés n'ont pas vu Cecile Duflot, ils ont croisé Claude Guéant à l'entrée du restaurant ( voir la vidéo): manifestement, il n'y pas de désaccord fondamental sur la gastronomie de prestige entre le nouveau gouvernement et l'ancien 


Face à la colère des mal-logés Cécile Duflot... par HLMPOURTOUS

17:07 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : cecile duflot, réquisition, "super pla-i", blocage des loyers, hébergement d'urgence, politique du thermomètre | | |  Facebook

mercredi, 11 avril 2012

Balardgone:les mal-logés interpellent Pierre Vaquier le PDG d'Axa Real Estate

 Sur l'immense parcelle parisienne dévolue au projet Balardgone, il n'y aura pas seulement le nouveau Ministère de la Défense: 90 000m2 ont en effet été cédés pour soixante ans à Axa Real Estate, deuxième investisseur immobilier mondial pour construire un énième complexe de bureaux de prestige, dans une capitale où l'on manque cruellement de logements alors que des bureaux restent vides des années.

Après l'occupation du siège d'AXA France en janvier, une centaine de demandeurs de logement sociaux se sont cette fois invités directement au siège d'AXA Real Estate, sur l'Esplanade de la Défense et ont exigé de rencontrer le PDG de l'investisseur Pierre Vaquier, qui nous a reçus après quelques heures d'occupation.

Malheureusement, il n'a pas été en mesure de nous donner des jutsifications valables au fait qu'AXA qui va réaliser des profits vertigineux sur cette opération ne fasse pas profiter le bailleur social dont elle est propriétaire, Le Logement Français d'une partie du foncier disponible sur la parcelle.

Sur intervention d'AXA, nous avons cependant été immédiatement reçus au siège de ce bailleur à la fin de l'occupation.


                           Balardgone : les mal-logés à l'assault d'AXA REIM par HLMPOURTOUS


Ci-dessous le communiqué diffusé sur place

 

 BALARDGONE : 90 000m2 de bureaux pour AXA , et pas un seul logement social !

 

mal logés, manifestation, réquisitionA-t-on besoin à Paris de 90 000 m2 de bureaux supplémentaires ? Non, pas vraiment puisqu'un million de m2 sont actuellement vides et disponibles dans la capitale.

Pourtant dans le 15ème arrondissement, AXA Real Investment, à qui les mal-logés rendent visite aujourd'hui a obtenu un bail à construction de soixante ans sur des terrains appartenant à l'Etat au sein du projet Balardgone.

Pour le deuxième investisseur immobilier mondial qu'est AXA Real Investment, c'est un magnifique cadeau que lui fait l'Etat : les prix à la location de l'immobilier de bureaux à Paris ont bondi de 5% l'année dernière et tous les observateurs s'accordent à dire que ce n'est que le début de la hausse, notamment pour les programmes neufs, bien situés et prestigieux. Or grâce à l'investissement public réalisé aux alentours du Balardgone ( tram mis en service il y a quelques années, nouvelle sortie de métro spécialement pour le site , rénovation des équipements urbains ), AXA verra évidemment ses projets mis en valeur.

Dans le même temps, dans le seul quinzième arrondissement, des milliers de ménages attendent un simple logement. Il reste encore dans cet arrondissement 5% de logements sans sanitaires et/ou sans accès à l'eau courante.

Mais pas un seul instant, il n'a été envisagé par l'Etat de consacrer une partie de ces 90 000m2 à des logements sociaux. AXA , naturellement n'a pas imaginé non plus faire bénéficier le bailleur social dont elle est propriétaire Le Logement Français, d'une partie de ces 90 000m2 pour construire de nouveaux logements, et ce alors même que la direction de ce bailleur social invoque souvent le manque de foncier constructible à Paris et en petite couronne pour expliquer sa maigre production.

Que retire l'Etat de ce cadeau à AXA Real Investement ? 220 millions d'euros à titre de loyer qui seront utilisés pour financer une partie du coût, par ailleurs exorbitant du nouveau Ministère de la Défense.

Le projet Balardgone est un symbole de la politique menée en matière d'urbanisme dans les zones où le besoin en logements à prix abordables est le plus criant : les besoins de la population ne sont absolument pas pris en compte, tandis que les intérêts des grands investisseurs immobiliers, ceux dont les stratégies font exploser la spéculation immobilière depuis des années sont préservés et favorisés.

On brade le foncier disponible pour ensuite prétexter un manque structurel et insoluble de terrains pour faire du logement social.

Nous ne comptons pas laisser AXA s'enrichir sans aucune contrepartie : AXA peut et doit contribuer aux besoins en logement social puisque ses profits viennent en partie de la montée des prix de l'immobilier.

16:31 Écrit par Collectif des Mal-logés en colère ! | Lien permanent | Tags : axa reim, balardgone, pierre vaquier, logement français, mal-logés, réquisition, dalo | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu